Des nouvelles de la guerre en Ukraine ?

Alors que l’invasion russe entame son vingt-et-unième mois en Ukraine, le président ukrainien Volodymyr Zelensky redoute un oubli de ses alliés en raison de la guerre qui sévit au Proche-Orient. Pour tenter de remobiliser l’opinion publique et plus particulièrement le soutien de l’Europe et des États-Unis, il a entamé une tournée diplomatique dans le monde.

En effet, les parlementaires du Congrès américain sont de plus en plus réticents à octroyer une aide financière à cette guerre qui s’éternise, la contre-offensive ukrainienne du début de l’été n’ayant pas donné beaucoup de résultats.

Mais le président ukrainien, qui refuse d’admettre se retrouver dans une impasse, s’est exprimé dans une interview pour demander plus de soutien de la part des États-Unis. De son côté, le président américain Joe Biden a demandé au Congrès de voter une aide de 61 milliards de dollars à destination de l’Ukraine. Mais le 2 novembre, c’est une aide pour Israël uniquement que les Républicains ont votée, semblant figer définitivement la situation pour l’Ukraine.

En parallèle, Volodymyr Zelensky a entamé une tournée européenne afin de remobiliser ses alliés européens pour les alerter sur le fait que « le conflit au Proche-Orient détourne l’attention » de la guerre en Ukraine.

En interrogeant des gens dans la rue le 12 octobre pour savoir si un certain oubli, voire un désintérêt était présent dans l’opinion publique avignonnaise, nous nous sommes rendues compte que les personnes interrogées au hasard dans la rue ne suivaient plus vraiment l’actualité de la guerre en Ukraine. Ils expliquent cette ignorance par un désir d’éloignement vis-à-vis des nouvelles constamment affligeantes selon eux.  Une des personnes interrogée nous disait « J’ai arrêté de suivre les informations parce que ça me faisait mal au cœur de voir tous ces évènements ». L’appauvrissement des sources médiatiques grand public à ce sujet est également une des sources du désintérêt. Si au début du conflit la guerre faisait la une de tous les médias, avec le temps, les sujets se sont diversifiés et les articles sur l’Ukraine se sont raréfiés. Par exemple, la rubrique « guerre en Ukraine » présente depuis le début du conflit sur l’application « FranceInfo » a disparu, même si quelques articles sur le sujet sont toujours régulièrement publiés.

Ikram et Manon, élèves de 1ère, novembre 2023